Les pères fondateurs de l’UE

Après la Seconde Guerre mondiale, des dirigeants visionnaires ont posé les bases de la construction européenne. On peut nommer: Robert Schuman, Jean Monnet, Konrad Adenauer, Winston Churchill, Alcide De Gasperi, Walter Hallstein.

Robert Schuman

Robert Schuman est reconnu comme l’architecte de l’intégration européenne.

L’homme d’État Robert Schuman, éminent juriste et ministre français des Affaires étrangères de 1948 à 1952, est considéré comme l’un des pères fondateurs de l’unification européenne.

En collaboration avec Jean Monnet, il élabora le plan Schuman, qu’il présenta le 9 mai 1950 (la déclaration Schuman). Cette date est désormais considérée comme celle de la naissance de la construction européenne. Le plan proposait de placer sous une autorité commune la production du charbon et de l’acier, essentielle à l’industrie de l’armement. Privés du contrôle de cette production, les pays n’avaient plus les moyens de faire la guerre.

Jean Monnet

L’homme politique et conseiller économique français Jean Monnet a consacré une partie de sa vie à la cause de l’intégration européenne. Il a été l’inspirateur du «plan Schuman», qui prévoyait de mettre en commun la production franco-allemande du charbon et de l’acier. 

Jean Monnet était originaire de Cognac, en France. Après avoir quitté l’école à l’âge de 16 ans, ses activités de négociant en cognac, puis de banquier, le conduisirent à travers le monde. Pendant les deux guerres mondiales, il dirigea la coordination de la production industrielle en France et au Royaume-Uni.

Konrad Adenauer

Le premier chancelier de la République fédérale d’Allemagne, qui fut à la tête de ce nouvel État de 1949 à 1963, modifia plus que quiconque le visage de l’Allemagne de l’après-guerre et le cours de l’histoire européenne.

La réconciliation avec la France fut l’une des pierres angulaires de la politique étrangère d’Adenauer. Sa coopération avec le président français Charles de Gaulle marqua un tournant dans l’histoire: en 1963, les anciens ennemis héréditaires, la France et l’Allemagne, signèrent un traité d’amitié qui posa un jalon important sur la voie de l’intégration européenne.

Il resta dans l’histoire comme un démocrate pragmatique et un infatigable fédérateur.

Winston Churchill

Churchill, ancien officier de l’armée, journaliste de guerre et Premier ministre britannique (1940- 1945 et 1951-1955), fut l’un des premiers à appeler à la création des «États-Unis d’Europe». L’expérience de la Seconde Guerre mondiale l’avait convaincu que seule une Europe unifiée pouvait assurer la paix. Son objectif était de refouler une fois pour toutes les passions nationalistes et belligérantes de l’Europe.

Alcide de Gasperi

De 1945 à 1953, Alcide de Gasperi, président du Conseil italien et ministre des affaires étrangères, forgea la politique intérieure et étrangère de son pays dans les années d’après-guerre.

À maintes reprises, il promut des initiatives en faveur de l’intégration de l’Europe occidentale, travaillant à la réalisation du plan Marshall et établissant des relations économiques étroites avec les autres pays d’Europe, en particulier avec la France.

Walter Hallstein

Walter Hallstein, premier président de la Commission européenne de 1958 à 1967, fut un Européen engagé et un fervent défenseur de l’intégration européenne.

Au cours de son mandat de président de la Commission européenne, Hallstein œuvra à la mise en place rapide du marché commun. Son enthousiasme débordant et ses capacités de persuasion servirent la cause de l’intégration bien après sa présidence. Durant son mandat, l’unification européenne progressa de manière considérable.

Source: Le site officiel de l’Union Européenne: http://europa.eu/about-eu/eu-history/founding-fathers/index_fr.htm#box_9